mercredi 19 février 2014

༺ Attaque de Panique / Trouble panique ༻


Peux-tu expliquer ce qu'est une attaque de panique?
"Une attaque de panique, ou crise de panique, est une réaction physiologique à la peur et l'anxiété. Quand l'anxiété qu'on éprouve devient très intense, elle peut déclencher une réaction physique parce que le corps pense que l'on est en danger et se prépare alors à réagir défensivement, à fuir à la course. Donc, l'anxiété ressentie pendant un repas, ou une situation sociale, ou face à la peur du futur, ou pendant un flashback peut soudainement déclencher dans le corps diverses réactions: palpitations, essoufflement, poitrine oppressée, vertiges, rétrécissement de la vision, etc. Quand l'anxiété déclenche une attaque de panique, ça devient beaucoup plus qu'une réaction mentale. C'est une expérience ressentie physiquement."

| Humor in Recovery |

Voir Procédures d'urgence pour les attaques de panique



Description

Le Trouble panique et un trouble anxieux.
"Imaginez que vous êtes au volant pour vous rendre à votre travail ou que vous faites la queue pour payer vos achats d’épicerie. Soudain, vous avez une sensation semblable à celle que vous auriez si votre voiture tombait en panne sur une voie ferrée et qu’un train de marchandises fonçait vers vous. Votre cœur bat très fort, la poitrine vous fait mal, vous vous sentez étouffer. Autour de vous, tout s’embrouille, les images deviennent floues ou semblent irréelles. Vous croyez subir une crise cardiaque, mourir ou perdre le contrôle de vous-même ou le contact avec la réalité. Dans la crainte de perdre le contrôle de votre voiture ou de faire une scène dans le magasin vous fuyez aussi rapidement que vous le pouvez. Après plusieurs minutes, la sensation de panique s’atténue. Vous vous calmez et vous vous demandez ce qui vient de vous arriver. De plus, depuis au moins un mois, vous craignez d'avoir d'autres épisodes semblables. Ceci définit ce qu'on appelle un trouble panique."

"On a décrit les crises de panique comme un signal d’alarme déclenché par le corps sans raison valable – comme une fausse alarme. Lorsqu’un tel signal est déclenché en présence d’un danger réel, la réaction de terreur extrême peut être essentielle à la survie. Mais en état de crise de panique, la réaction de terreur se produit alors qu’il n’y a aucune raison de donner l’alarme. Ce que les crises de panique ont de curieux et de terrifiant, c’est qu’elles se produisent souvent dans un cadre familier ou dans une situation qui ne présente pas de danger réel. Il n’en demeure pas moins que la victime est prise de terreur, avec toutes ses manifestations physiques et psychologiques. À défaut de détection et de traitement, le trouble panique peut progresser et causer une détresse encore plus grande. La menace constante de ne pas savoir quand, ni où, une nouvelle crise va se produire peut provoquer une anxiété d’anticipation – c’est-à-dire la crainte constante d’autres crises de panique. La personne pourra constater qu’il ne lui suffit pas d’éviter les situations ou les endroits redoutés pour empêcher ce sentiment d’anxiété ou de peur."

Symptômes

- palpitations
- transpiration
- tremblements ou secousses musculaires
sensation de souffle court ou d’étouffement
- sensation d’étranglement
- douleur ou gêne dans la poitrine
- nausées ou gêne abdominale
- sensation de vertige, d’instabilité, de tête légère ou impression d’évanouissement
- sentiment d’irréalité ou d’être détaché de soi-même
- peur de perdre le contrôle ou de devenir fou
- peur de mourir
- sensation d’engourdissements ou de picotements dans les mains
- frissons ou bouffées de chaleur

"De récents calculs montrent que plus d’un million de Canadiens souffriraient de trouble panique avec ou sans agoraphobie. Il est difficile d’établir des chiffres précis parce que les personnes atteintes cachent souvent leur état et que bon nombre de professionnels des soins de la santé ne le diagnostiquent pas. Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir du trouble panique et trois fois plus que les hommes d’avoir le diagnostic de trouble panique sans agoraphobie."

"Les crises de panique, l’anxiété d’anticipation et l’évitement phobique peuvent avoir des conséquences graves s’ils ne sont pas traités. Les victimes de ce trouble sont plus susceptibles de dépression que la population en général, avec les complications que cela implique. Dans leurs efforts désespérés pour réprimer les crises et sous l’effet de leur anxiété d’anticipation, certains abusent de l’alcool, des drogues ou de certains médicaments. Les personnes atteintes de trouble panique ont deux fois plus de risques d’avoir des idées suicidaires et de faire une tentative de suicide que les personnes ayant d’autres troubles psychiatriques et presque 20 fois ce risque, comparativement aux personnes sans trouble psychiatrique."

Ressources


Association / Troubles Anxieux du Québec

www.ataq.org
(514) 251-0083

Le site du Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments
www.canmat.org

L’Ordre des psychologues du Québec
www.ordrepsy.qc.ca
(514) 738-1881 ou 1-888-731-9420

Revivre : Association québécoise de soutien aux personnes souffrant de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
www.revivre.org
Ligne d’écoute : (514) 738-4873 ou 1.866.REVIVRE

La Clé des Champs : Réseau d’entraide pour personnes vivant avec le trouble anxieux
www.lacledeschamps.org
(514) 334-1587

Phobies-Zéro : Groupe de soutien et d’entraide pour les jeunes et les adultes souffrant de troubles anxieux. Groupes d’entraide à Montréal et en région.
www.phobies-zéro.qc.ca
Ligne d’écoute et de soutien : (514) 276-3105 ou 1-866-0002

Groupe d’Entraide G.E.M.E. Groupe d’entraide pour un mieux-être
http://www.geme.qc.ca
(450) 462-4363, numéro sans frais : 1-866-443-4363

_________________________________________________________
Sources:
- Humor in Recovery (x)
- FMM: Fondation des maladies mentales (x)