lundi 3 mars 2014

༺ Vulnérabilité ༻




















La honte est une chose universelle. 
Nous connaissons tous le sentiment: "Je ne suis pas assez. Je ne suis pas assez mince, assez riche, assez belle, assez intelligente." 
La honte est comprise comme la peur de la déconnection: Y a-t-il quelque chose en moi qui, si vu ou su par les autres, fera en sorte que je ne serai pas méritante de connexion? 
Il n'y a qu'une chose qui différencie les gens qui ont un fort sentiment d'amour et d'appartenance des gens qui résistent à ces deux sentiments. Et c'est que ceux qui ont un fort sentiment d'amour et d'appartenance croient qu'ils méritent l'amour et l'appartenance. 
C'est tout.
Ils croient qu'ils sont méritants. 
Ces gens ont, simplement, le courage d'être imparfaits. 
Ils ont la compassion pour s'occuper d'eux-mêmes en premier, et ensuite des autres, et ils ont la volonté de lâcher-prise de leurs propres attentes "ce que je devrais être", afin d'être qui ils sont / comme ils sont.

L'autre chose qu'ils ont en commun est ceci:  Ils acceptent pleinement leur vulnérabilité.
Ils ont parlé de leur volonté de dire, "Je t'aime" en premier, leur volonté de faire quelque chose quand il n'y a aucune garantie. 
Ils pensent que c'est une attitude fondamentale.

Nous vivons dans un monde de vulnérabilité, et une de nos façons de composer avec cette vulnérabilité est de l'engourdir.  
Mais on ne peut pas engourdir les émotions de manière sélective. 
On ne peut pas dire: voici les mauvaises émotions - voici la vulnérabilité, voici le chagrin, voici la honte, voici la peur, voici la déception. 
Je ne veux pas les ressentir celles-là.
Alors, lorsque nous engourdissons ces émotions, nous engourdissons aussi la joie, nous engourdissons la gratitude, nous engourdissons le bonheur. 
Et puis nous sommes malheureux, et nous nous mettons à la recherche d'un but et d'un sens, et alors nous nous sentons vulnérables. 
Et tout ça devient un cycle dangereux.

Mais il y a un autre chemin.  
- Nous laisser être vus, être vus complètement, être vus dans notre vulnérabilité;  
- aimer avec notre coeur entier, même s'il n'y a aucune garantie; 
- croire que nous sommes assez.
Parce que lorsque nous partons d'une place intérieure qui dit "Je Suis Assez", alors nous cessons de crier et commençons à écouter, nous avons plus de bonté et de douceur envers les gens qui nous entourent et nous avons plus de bonté et de douceur envers nous-mêmes.