vendredi 2 mai 2014

༺ Oublier le miroir ༻


J'avais l'habitude de laisser mon miroir (ou mon pèse-personne) déterminer mon ressenti intérieur.
Prise de poids?  Larmes de dégoût, dépression, désir de me faire du mal.
Gonflée, enflée? Frustration, irritation, désir de casser quelque chose.
Pas de progrès? Contrariété, mauvaise humeur, envie de crier.
Ventre plat? Désir de moins de gras, de plus de plat; désir d'être plus maigre; désir d'être plus petite, minuscule, plus mince.

Quand je permettais à mon niveau de bonheur et de confiance en moi de se baser sur mon apparence, je ne voyais pas que peu importe mes "accomplissements" en termes de taille et poids corporels, je ne serais jamais satisfaite.

Tout bonheur était superficiel, toute victoire était futile.

La seule façon d'être libre est de brûler le pont reliant ton image corporelle et ton bonheur. Parce que c'est à ce moment là que tu vois combien tu es une bonne personne, combien tu es intelligente, combien tu es drôle, ou vive ou combien tu es utile, ou méritante. 

Tu vois toutes les choses qui comptent VRAIMENT quand tu oublies le miroir. "




_____________________________________________
Adapté de  
A short piece on body image